dimanche 24 novembre 2013

mercredi 20 novembre 2013

PC19.11.13.19



PC19.11.13.18


PC19.11.13.16







PC19.11.13.15







PC19.11.13.17

PC19.11.13.14








Hein ?! (2)

Hébétude

Béatitude

D'un pied sur l'autre.

Hein ?!

Dans le vide de l'esprit

Vertiges abyssaux

Se raccrocher aux pensées.

lundi 18 novembre 2013

Aaaaaaah ! (9)

* J'y reviens ici. Koltès : "A moins de croire naïvement qu'un raté est un homme qui n'a pas réussi au sens le plus vulgaire du terme, on aurait tort de penser que les personnages de "Quai Ouest" sont des ratés. Il y a sans doute beaucoup de "ratés" qui n'ont jamais subi d'échec ; de toute façon, c'est une notion qui n'a pas beaucoup de sens en soi. L'échec, c'est tout autre chose. Charles, par exemple, accumule une série d'échecs ; or il meurt, si je puis dire, satisfait ; ou le plus satisfait possible. L'échec, ce n'est pas l'impuissance à satisfaire un désir, c'est un aspect de la complexité d'un désir ; c'est un désir qui existe en soi. Et, pour le faire exister, Charles ne manque ni d'habileté, ni de courage, ni de cohérence".

Aaaaaaah ! (8)

C'est sans doute une erreur de penser que le succès (la réussite) est en dehors d'une action, comme une issue, un but, une validation, une récompense ou une reconnaissance, existants pour et par eux-mêmes.
Le succès est plus probablement dans la capacité à mener l'action aussi loin que possible, selon ses mérites (à elle et à soi). A faire exister cette action.
Il y a tellement d'actions qui ne sont pas menées.
Alors jusqu'à leur aboutissement, même infructueux en terme de résultat, quel succès !

Aaaaaaah ! (7)

(Ici manquent quelques phrases. J'y reviendrai ailleurs *. Je le signale. Elles forment aussi mon intention première, mon désir. Elles ont d'ailleurs trait au désir. Le désir est une chose étrange, de l'ordre de la carotte et du bâton).

Bon Dieu, pour moi, la question est : comment fait-on de la littérature comme de la musique, les vibrations qui vous secouent, et le public devant la scène qui s'émeut, et tous les frissons qui vont avec ?

Aaaaaaah ! (6.3)

Koltès, à propos de "Quai Ouest" : "Il m'arrive parfois, lorsque je suis avec une personne dont rien, je dis bien : rien - sauf le fait de manger, de dormir et de marcher - ne ressemble à telle autre, il m'arrive de me dire : et si je les présentais l'un à l'autre, qu'arriverait-il ? Dans la vie, bien sûr, il n'arriverait rien ; les chiens s'accommodent bien des humains sans être quotidiennement stupéfait des différences. Il faut des circonstances, des événements, ou des lieux bien précis pour les obliger à se regarder et à se parler ; la guerre, la prison en sont, je suppose ; ce hangar en était un ; le plateau de théâtre en est un, certainement".

C'est ainsi que sur le front, des détenus s'envoient des sms : "le lait de gauche est le moins cher".

Ailleurs, pas de salut !

Aaaaaaah ! (6.2)

C'est un enfant qui entre dans l'adolescence. Il demande à ses parents à avoir un téléphone. Il ne veut pas se sentir exclu. Il dit : "Les copains ne se parlent plus que par sms".

Aaaaaaah ! (6)

1, directif : - "Il faut aussi qu'on achète du lait.
2, plein d'allant : - Il est pas moins cher celui-là ?
1 : - Tu crois ?!
2 : - Faut voir".

3, étranger à ceux-là mais ici présent : - "C'est très difficile de savoir lequel est le moins cher ! Les étiquettes sont foutues n'importe comment".

1 et 2, arrêtés dans leur mouvement.
Vers 3 : à demi-tournés. Des yeux grands ouverts. Et aussitôt, revenant à eux, les sourcils froncés, une moue réprobatrice.

3, à lui-même, tournant les talons : "oui, je parle ! Je parle aux gens ! Sans y être invité ! Dns la rue, au supermarché, partout ! Si l'occasion se présente ! Oui ! Je dois être fou".

vendredi 15 novembre 2013

Aaaaaaah ! (5)

J'écrivais pour qu'il me reconnaisse : "Je porterai une housse kaki en bandoulière, le genre de sac qu'on utilise pour transporter un fusil ou des cannes à pêche".



Il me répondait : "J'aurai une casquette bleue, merci".



Je me demandais quel genre de casquette. Du genre avec un sigle de club de basket-ball ?! Je me demandais aussi s'il portait cette casquette si fréquemment qu'il n'avait aucun doute de l'avoir sur la tête à ce moment là. Je ne me demandais pas s'il se demandait pourquoi un sac à fusil.

samedi 9 novembre 2013

Aaaaaaah ! (4)

Elle fouille dans son sac, ses doigts s'agitent.
Elle sort un chocolat, un petit cube en chocolat.
Elle le porte à son nez, elle le sent.
Elle croque dedans, de bonnes dents.
Elle croque dedans, son regard dévorant un grand type devant elle.

Elle a envie de sexe, c'est sûr.

Aaaaaaah ! (3)

J'avais un courrier pour Paris.
J'ai vérifié, relu l'adresse.
Sur l'enveloppe était écrit : 75822 Paris Cedex 09.
Ni une ni deux, j'ai balancé la lettre dans la case "Autres départements Étranger".

Moi aussi, je voulais participer.
Nom de Dieu, on affolait les machines !
On balançait du sable par poignées dans les rouages.
On se levait, prêts à résister.
On avait du couage, on penait des isques, on était les héos de la vie modene.
On était en tain de déjoue la conspiation technocatique qui entendait nous faie baisse la tête et mache au pas.

(Ceci étant, la machine avait l'ai, elle aussi, de vouloi me l'enfonce pofond pofond avec cette putain de touche qui ne voulait plus fonctionne, bodel !)

mercredi 6 novembre 2013

Aaaaaaah ! (2)

Le courrier est à destination de Blois.

Elle vérifie l'adresse, la relit.

Sur l'enveloppe est écrit : 41901 Blois Cedex 9.

Le courrier est à destination de Blois.



Elle glisse la lettre dans la boite PARIS.

dimanche 3 novembre 2013

PB03.11.13.13



L'idée n'est pas la mienne. Elle me plaisait. J'ai voulu l'essayer. Je ne sais pas si le rendu est bon. Je n'avais que peu de temps. Ça gueulait derrière moi. On me tirait par la manche ; on me poussait aux fesses. La voie était encombrée, allez ! allez ! faut se dépêcher ! on est en retard de 17 minutes... 23 minutes... c'est pas sérieux ! Ah non, c'est pas sérieux ! Mais quelle bonne idée qu'on pique est traitée avec sérieux ?

samedi 2 novembre 2013

Aaaaaaah !

Les pieds dans la terre, boueuse et gluante

Dans le ciel, un vol de canards sauvages

Du corps à l'esprit, grand écart.

vendredi 1 novembre 2013

PB01.11.13.12



PB01.11.13.11





PB01.11.13.10





Friture

Nous marchions.
Et tandis que je lui parlais, je me voyais lui parler.
Et je me voyais être bon, ou gentil, ou avoir du cœur, ou mener efficacement la discussion, ou l'ouvrir à la raison.
Et je me voyais me fourvoyer, ou coller à ses basques pour lui complaire, ou ne défendre mes opinions qu'à moitié pour ne pas le brusquer, ou le brusquer exagérément et sans raison, ou l'entourlouper.
Et ça faisait des plans à peine superposés,
Le regardant et le regardé, le parlant et le parlé, côte à côte, en vrac, sur la chaussée, dans la rue, fendant l'air, amplifiant les bruits, reflétant les lumières.
Et je me demande qui j'étais là-dedans et où,
Peut-être un brouillard,
Comme toujours.